Le site est actuellement en cours de refonte !

Rendez-vous au printemps 2017. En attendant, suivez nos actualités sur notre compte Facebook et sur notre page Facebook.

Presse » Suppléments

35 (supplément). Jolimont. La colline aux étoiles

Jolimont. La colline aux étoiles

Octobre 2013

3,00 €

Le point de vue de Sirius

Lever les yeux vers le ciel un soir d’été. Observer la voûte étoilée, la profondeur d’un univers dont on ne devine que quelques modestes régions. Nous avons tous cédé à cette méditation la tête en l’air. L’astronomie a transformé en science cet art de la contemplation.

Des observateurs assidus ont, depuis la haute Antiquité, noté la position des astres et cherché à expliquer le mouvement des planètes. Se séparant des croyances irrationnelles de l’astrologie, l’astronomie est devenue une discipline scientifique. Observatoires et télescopes, lunettes et atlas ont, dès lors, permis de quadriller le ciel. La navigation a largement profité des efforts menés pour augmenter la précision des observations.

Avec l’astrophysique, qui cherche à comprendre la composition des astres, l’astronomie a perdu un peu de sa puissance d’évocation. Toutefois, cette activité d’observation, tendue vers les zéniths, a laissé de nombreuses traces matérielles, à Toulouse notamment. C’est donc à la découverte de ces indices astronomiques que vous convie ce supplément de Midi-Pyrénées Patrimoine. Les cartes du ciel peintes de la basilique Saint-Sernin restituent ce qu’a pu être la cosmologie médiévale. L’observatoire de Jolimont, souvent ignoré des Toulousains, a constitué un lieu de science important pour l’astronomie française. L’une des coupoles est dédiée à la Carte du ciel entreprise au xixe siècle pour constituer un inventaire photographique de la voûte céleste. Il s’agissait de léguer un récolement complet du ciel aux futures générations. Finalement, le dénombrement s’avère infini : la mission Gaïa, dont le lancement est imminent, devra repérer plus d’un milliard d’objets célestes.

À la lecture de ces pages, un vertige peut saisir le lecteur : les astres qui dévorent les nuits ne cessent jamais de nous questionner sur notre propre place ; ils nous renvoient inlassablement à notre condition, dans l’immensité d’un univers que nous n’arriverons jamais à cartographier totalement.

Jérôme Lamy

Sommaire

2. La transmission de l'astronomique antique par Evelyne Ugaglia et Bertrand Ducourau
6. L'astronomie de position par Jérôme Lamy
10. Dresser la Carte du ciel par Jean-François Hait
14. Les instruments de l'astronomie par Jérôme Lamy et Didier Taillefer
20. L'observatoire spatial Gaïa par Jean-François Hait
22. Les bénévoles de la Société d'astronomie populaire par Dominique Crébassol