Le site est actuellement en cours de refonte !

Rendez-vous au printemps 2017. En attendant, suivez nos actualités sur notre compte Facebook et sur notre page Facebook.

Presse » Revues

26. Passion musiques

Passion musiques

Été 2011

8,50 €

La musique est un patrimoine singulier, puisque simultanément immatériel et matériel. À la différence du patrimoine architectural, pictural ou littéraire, il ne s’appréhende pas fondamentalement par la vue, mais par l’ouïe, ce qui en fait l’art le plus éphémère qui soit. Art éphémère, certes, mais aussi art dynamique et en perpétuel renouvellement, puisque sans cesse réactualisé par le processus interprétatif.

Ce patrimoine musical n’existe en effet que par son actualisation constante, grâce aux interprètes, mais aussi à tous les acteurs qui le font vivre à des degrés divers et lui permettent de se maintenir vivant, ce dont témoignent les portraits de ce dossier.

Mais ce patrimoine est également matériel : les instruments d’époque, tout comme les partitions ou les manuscrits notés, indiquent un fort ancrage musical dans la région, qui ne s’est jamais démenti. Les orgues sont ainsi nombreux en Midi-Pyrénées, et à côté des magnifiques instruments de Cavaillé-Coll, on redécouvre à présent ceux des Puget. Quant aux livres de musique, conservés localement ou à la Bibliothèque nationale de France, ils gardent la trace, pour les plus anciens, de notations archaïques – mais qui n’en sont que plus précieuses – et d’un répertoire chanté et apprécié dans la région depuis le Moyen Âge.

Avant d’être matérialisé par le chanteur ou l’instrumentiste, le patrimoine musical est bien sûr le fait des compositeurs. Des compositeurs qui œuvrent localement, comme Aymé Kunc ou Bernard Aymable Dupuy, mais qui ont pu subir, à certaines périodes, le centralisme parisien. Certes, on applaudit en province les artistes consacrés par la capitale, et la plupart des musiciens « montent » à Paris pour y parachever leur formation. Certains ont cependant à cœur de revenir dans leur ville d’origine pour y animer la vie musicale, montrant ainsi que la province peut également féconder la création. D’autres, restés à Paris, insuffleront l’esprit de leur région dans leur musique.

Florence Mouchet et Emmanuel Pélaprat

Sommaire

DOSSIER. PASSION MUSIQUES
Saint-Sernin. Le Cavaillé-Coll, un instrument mythique par Danielle Montet
Les Puget. Une dynastie toulousaine de facteurs d’orgues par Jean-Claude guidarini
Le Triomphe des Arts. Toulouse, une terre d’opéra depuis le XVIIIe siècle par Jean-Christophe Maillard
Aymé Kunc. Un prix de Rome au service des Toulousains par Emmanuel Pélaprat
Mélodie française. Les audaces de Gabriel Fauré par Michel Lehmann
Moyen Âge. Moissac un pôle liturgique et musical par Florence Mouchet
Identité. Des musiques et des lieux par Alain Huc de Vaubert
Parlez-nous de vos musiques... par Alain Huc de Vaubert

CONNAISSANCE
Le système d’alimentation du canal des Deux-Mers.
Sculptures autour de 1500.
Six œuvres du surréaliste Adrien Dax.