Le site est actuellement en cours de refonte !

Rendez-vous au printemps 2017. En attendant, suivez nos actualités sur notre compte Facebook et sur notre page Facebook.

Presse » Revues

41. Restaurer, un combat contre le temps

Restaurer, un combat contre le temps

printemps 2015

8,50 €

L’atelier du temps

On peut être attaché au patrimoine issu d’un passé fort lointain et être en avance sur l’application d’une loi. Midi-Pyrénées Patrimoine – un titre à changer – voudrait le prouver en ouvrant ses colonnes, dès ce numéro, à des sujets et des articles concernant autant le Languedoc-Roussillon que Midi-Pyrénées.

Nous savons bien que le découpage séparant les deux régions n’avait pas de véritable ancrage historique. Il était de l’ordre de la chirurgie administrative, non de la réalité vécue ou du patrimoine intériorisé. Même si, historiquement il n’y a jamais eu d’Occitanie (entendons une entité politique) même si le parler occitan, dans sa diversité, n’est plus aujourd’hui ce qu’il était il y a encore quelques dizaines d’années, c’est là une des racines de la nouvelle grande région. C’est à cette échelle que nous souhaitons poursuivre et approfondir une démarche qui est à la fois d’histoire et de science, de préservation et valorisation, d’éducation et de culture. Il y a plusieurs manières de défendre le patrimoine. La nôtre n’est pas celle de la nostalgie, de la perpétuelle laudatio temporis acti (« l’éloge du temps passé »).

Le patrimoine vit dans le présent. Or aucune œuvre n’est éternelle. Elle appelle à tout le moins un entretien régulier. L’histoire se charge souvent de la détruire ou de la jeter aux oubliettes. Il faut donc pour que le patrimoine survive un ensemble de métiers (pas seulement des métiers d’art) pour assurer sa conservation.

Il a fallu attendre 1977 pour que soit créé l’Institut français de restauration des œuvres d’art devenu depuis un département de l’École du patrimoine. Sa mission était d’étudier, d’éprouver, de développer les techniques de restauration. L’Université de son côté a créé un master spécialisé de science et technique. Les élèves ne sont pas seulement des doigts d’or ; ils sont formés à l’expertise scientifique des dégradations et ont les capacités à y remédier. Car il ne s’agit pas de refaire mais de laisser à chaque objet sauvé sa part de malheur.

D’où ce numéro amplement consacré à leur travail. Des études de cas montrent leur savoir-faire, leurs doutes et leur enthousiasme. Une institution départementale, le Centre de conservation et de restauration du patrimoine (CCRP) basé à Perpignan, nous paraît de ce point de vue exemplaire et mériterait sans doute d’être copiée ailleurs. De quoi faire naître des vocations de « magiciens » du patrimoine.

Bernard Seiden

 

Références des restaurateurs ayant collaboré à ce numéro  :

Materia Viva  27, rue Bernard Délicieux 31200 Toulouse  05 61 47 04 34 materia-viva@orange.fr

Jean-Marc Stouffs  les Moulins  31540  Mourvilles hautes    05 62 71 12 27 stouffsjm@yahoo.fr

Florence Meyerfeld  Jérôme Ruiz  le Village  31540 Juzes  05 61 83 11 88 fmeyerfelfeld@wanadoo.fr ruizjerome@free.fr

Nadège François   122, rue Achille Viadieu  31400 Toulouse   09 67 25 67 74 nadfrancois60@hotmail.com

Sommaire

ACTUALITÉS
4. BRÈVES
Des découvertes sous le sol de la place Saint-Sernin ?
Toulouse. Des grands travaux à la cathédrale
5. Campus du Mirail. Il veut sauver quelque chose de Candilis
Nominations
7. Laurette 1942, le film. Une leçon d’humanité
8. Centre culturel du Théron. Retrouver le chemin du château
10. Perpignan. L’université de retour dans ses murs historiques
12. Socleur. Bricoleur et esthète
14. Affaire Calas, trois siècles d’intolérance
18. Toulouse. Des monuments aux morts à l’esthétique académique
22. ACCROCHAGES
Tapisserie. Invitation à la promenade
24. Édition d’art. La passion du livre et de l’art contemporain
26. Sous la terre du Lot. Pierre, argile, charbon, fer, phosphate, eau…
30. CARNET D'ARCHITECTURE
Musée de Cahors Henri-Martin. Pour une architecture de collections

DOSSIER Restaurer, un combat contre le temps
coordonné par Louis Peyrusse

34. Déontologie. Restaurer : l’esprit et la matière par Jean-Marc Stouffs
38. Vals. Les fresques romanes retrouvées par Jean-Marc Stouffs
42. Saint-Jacques de Montauban. Des tableaux sauvés des eaux par Jérôme Ruiz, Emmanuel Moureau
48. Soierie précieuse. Sauver un antependium du XVIIIe siècle parNadège François
52. Arts du métal. Un moule presque rendu à sa forme antique par Monique Drieux-Daguerre, Pierre Pisani
54. Dominique Vermorel. Tailleur de pierre, bâtisseur d’entreprise par Dominique Crébassol
62. Pyrénées-Orientales. Au chevet des objets de culte par Lise Valette
70. Prades. Papiers d’identité pour une Vierge à l’Enfant par Julien Lugand

CONNAISSANCE
74. Frère André, peintre de talent par Virginie Granel
78. Le retable de l’église Saint-Pierre d’Auvillar restauré par Emmanuel Moureau, Jean-Michel et Joëlle Parrot, Jérôme Ruiz
84. Les ateliers et manufactures de décor en terre cuite à Toulouse par Pauline Jung

REPÈRES
90. Lamentation du Christ. L’historien d’art en détective
Sécheret. Paysages, un œil d’aujourd’hui
91. Rouergue, terre de création
Congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées à l’occasion des 150 ans de la Société Ramond
92. Mécénat des Amboise. Albi dans la Renaissance française
93. Transports intérieurs
94. Raymond Espinasse, artiste indépendant
Le jeu du sablier, une conception de la littérature
95. Château d’Eau. Extraits de collection
96. Catalogne. Sant Vicens, la terre et le feu
Une vie de rêve en Colorama