Le site est actuellement en cours de refonte !

Rendez-vous au printemps 2017. En attendant, suivez nos actualités sur notre compte Facebook et sur notre page Facebook.

Édition » Catalogues

Miró

Miró

Date de sortie : 21 juin 2014
Code ISBN : 979-10-93498-00-3
Code EAN : 9791093498003
24 x 29 cm (à la française) - Brochée
296 pages

38,00 €

Vers l’infiniment libre. Vers l’infiniment grand

Connaissance des Arts, juillet-août 2014 : « En soixante-dix œuvres rarement vues, le musée Paul Valéry invite à un voyage poétique dans l’univers de Joan Miró. Paysages, femmes-oiseaux et ciels constellés traversent la carrière d’un homme épris de liberté, qui voulait “peindre la couleur de ses rêves”. »

Blog leklektik, 6 juillet 2014 : « Certaines oeuvres de collections privées ont été rarement exposées. Il n’y a évidemment pas de photos de l’exposition, mais à la librairie du musée se trouve le catalogue de très grande qualité. »

Art Absolument, juillet-août 2014 : « On retient de Miró son goût de la liberté : bien que signataire du Manifeste du surréalisme en 1924, l’artiste catalan réclamera toujours un espace distinct pour sa propre création. S’il partage avec André Breton la volonté de bousculer l’ordre du réel au profit de forces psychiques, dont le rêve ou les protocoles dits “automatiques“ apparaissent comme les véhicules, Miró invente un nouveau langage de signes, celui de l’allusion figurative. Chacun de ses schèmes laisse apparaître une surcharge de sens, suggérant l’invisible ou l’inconnu par l’art du connu, des symboles. » Extrait de l’article d’Alexandra Edip, publié dans le n°60 de la revue Art Absolument, paru le 4 juillet 2014.

Vocable.fr, 3 juillet 2014 : « “Vers l’infiniment libre, vers l’infiniment grand », c’est sur cette belle thématique que le musée Paul Valéry de Sète propose d’explorer l’œuvre de l’artiste catalan. […] on peut ainsi décrypter le langage pictural de l’artiste. Derrière l’onirisme et le lyrisme évident de ses toiles où il crée une cosmogonie personnelle inspirée de la calligraphie, s’exprime aussi son regard politique et une revendication de la liberté. »

Le Midi Libre, 29 juin 2014 « Comment se distinguer des rétrospectives souvent répétitives qui célèbrent l’un des plus grands génies du XXe siècle ? En exposant des pièces inédites (issues de belles et discrètes collections particulières) que l’entregent de Maïthé Vallès-Bled a obtenues au musée Paul-Valéry de Sète. Mais aussi en choisissant une thématique, Miró vers l’infiniment libre, vers l’infiniment grand, qui éclaire des forces créatrices essentielles. » Jean-Marie Gavalda

L’Indépendant, 21 juin 2014 : « Le musée Paul Valéry, à Sète, accueille l’exposition phare de l’été dans la région […] Pas de rétrospective, mais le portrait d’un maître de la peinture du XXe siècle à travers les deux axes qui ont marqué son œuvre. Maïthé Vallès-Bled, directrice du musée et commissaire de l’exposition, tient à faire le distingo. “Nous voyons des rétrospectives très régulièrement. Nous, nous voulions montrer les deux grands cheminements que Miro a empruntés. Celui de la liberté, et puis cette incursion vers le cosmos”. »

Blog En revenant de l’expo !, 17 juin 2014 : L’exposition que nous présente Maithé Vallès-Bled est une invitation à un regard attentif et renouvelé sur le travail de Miró. Les œuvres proposées sont rares, pour la plupart issues de collections privées, certaines exceptionnellement montrées. […] La scénographie, assez austère, invite le visiteur à un réel engagement dans sa découverte des peintures, œuvres graphiques et sculptures exposées. La lecture attentive des textes qui accompagnent les cartels offre cependant des clés judicieuses pour apprécier les œuvres et pour comprendre le propos de cette très belle exposition. Le catalogue publié par les Éditions midi-pyrénéennes  est très complet. Les notices d’œuvres sont exemplaires (ce qui devient rare). Elles sont accompagnées de repères biographiques et d’une bibliographie synthétique de qualité.  Les essais éclairants sont signés Joan Punyet Miró, Christophe Averty, Jacqueline Munck, Rémi Labrusse et Stéphane Tarroux. Jean-Luc Gougy

Mot de l’éditeur

Le catalogue questionne l’œuvre de Joan Miró à travers deux thématiques. La première est celle de l’extrême liberté qui se lit sur différents plans : l’esthétique, la représentation de la femme, le regard sur les guerres. La seconde met en valeur la cosmogonie de l’artiste, sensible à l’immensité des espaces célestes. Quelque 70 œuvres très diverses, certaines peu connues, dessinent des axes majeurs de la création de Miró, l’inclassable, passé par le surréalisme, inventeur de formes.

Conservateur en chef du patrimoine, directrice du musée Paul-Valéry (Sète) : Maïthé Vallès-Bled
Conservateur du patrimoine : Joan Punyet Miró
Journaliste : Christophe Averty
Conservateur en chef du patrimoine, musée d'Art moderne de la Ville de Paris : Jacqueline Munck
Professeur d'histoire de l'art contemporain à Paris X : Rémi Labrusse