Le site est actuellement en cours de refonte !

Rendez-vous au printemps 2017. En attendant, suivez nos actualités sur notre compte Facebook et sur notre page Facebook.

Édition » Essais

Toulouse. Naissance d’une ville

Toulouse. Naissance d’une ville

Date de sortie : 11 décembre 2015
Code ISBN : 979-10-93498-08-9
21 x 28 cm - reliée
240 pages

36,00 €

Le sait-on ? Le plus ancien nom de Toulouse, Tolosa, n’était ni latin, ni grec, ni même gaulois, mais ibéro-aquitain. La capitale des Gaulois Tectosages s’étendait sur deux sites différents. « L’or de Toulouse » est un mythe inventé au cours des querelles politiques romaines. Au Ier siècle av. J.-C., Vieille-Toulouse, cité gauloise, est déjà romanisée. Elle entre dans l’Histoire après la bataille d’Actium (31 av. J.-C.) grâce à… une tête de bélier. La ville romaine a été inaugurée il y a juste deux mille ans, en 14, comme le confirme, à Saint-Couat-d’Aude, une borne milliaire sur la voie Narbonnaise. Les portes ont été construites avant le rempart fait de briques, mais aussi de pierres calcaires des petites Pyrénées. On a retrouvé le chemin de ronde et les meurtrières. L’aqueduc, venu de Monlong par la Cépière et Saint-Cyprien, traversait bien la Garonne sur un pont, dont les piles viennent d’être repérées. C’est un empereur maudit, Domitien, qui a donné à Toulouse le titre de « Palladienne », avec l’appui du général toulousain Antonius Primus.

Autant de nouveautés apportées depuis plus de vingt ans par l’archéologie préventive et les recherches mises en commun ici par l’équipe des historiens et archéologues de Toulouse antique. Richement illustré, ce livre montre tout ce que Toulouse actuelle doit à la Toulouse la plus ancienne. Un patrimoine à connaître et à préserver absolument.

directeur : Jean-Marie Pailler