ÉDITIONS MIDI-PYRÉNÉENNES MIDI-PYRÉNÉES PATRIMOINE

Actualités

Fragonard au musée Fabre

0 commentaire |  

Le musée Fabre vient de s'enrichir de deux paysages animés de Fragonard, classés trésors nationaux. Cette acquisition, tout à fait exceptionnelle de l'ordre de plusieurs millions d’euros, a été financée par le Louvre (eh oui !), le Fonds du patrimoine et le mécénat de la société Webhelp. Montage sophistiqué pour des chefs d'œuvre dont le prix sur le marché excède les possibilités des musées de province (fussent-ils très dynamiques).

Lire la suite

Les joutes à Sète et dans les collections de son musée

0 commentaire |  

A partir de ce jour et pendant dix jours, le musée Paul-Valéry propose sur sa chaine YouTube de découvrir l’histoire des joutes sétoises, une tradition fortement associée à l’identité de la ville de Sète et représentée dans les collections du musée.

Lire la suite

Entrée gratuite aux musées départementaux du Tarn

 

Le conseil départemental du Tarn a voté la gratuité des entrées au musée départemental du Textile et au Château-musée du Cayla effective à la date de leur réouverture et ce jusqu'à la fin de l'année. 

Lire la suite

Le musée Soulages à la une de son propre journal

0 commentaire |  

Le numéro 1 du journal du musée Soulages vient de sortir.  C'est un 24 pages tabloïd. Mais sa distribution reste pour l’instant confinée à la boutique du musée.

 

Lire la suite

Un surprenant portrait italien au musée des Augustins

0 commentaire |  

Le musée des Augustins a acheté à Rome un surprenant portrait féminin dû à Andrea Commodi (1560-1638), un artiste florentin, fasciné par Michel Ange, pris entre un maniérisme exténué et le caravagisme. La toile présente une superbe effigie de femme prise à mi-corps, le visage plein, la tête penchée en avant tournée vers le spectateur. Le vêtement est simple (un corsage brun et un col de mousseline transparente) comme la coiffure (un sobre chignon). Tout renforce l'aspect spontané de l'attitude. Ce portrait inattendu peut être mis en rapport avec « l'arte senza tempo » de Scipione Pulzone qui s'affranchit des canons du temps à la fin du XVIsiècle. Une énigmatique sobriété. Un bien bel achat.

Lire la suite