ÉDITIONS MIDI-PYRÉNÉENNES MIDI-PYRÉNÉES PATRIMOINE

Du 1 mars 2024 au 25 août 2024

Les paysans d'aujourd'hui aux Abattoirs

Les Abattoirs, musée d’Art moderne et contemporain, 76, allées Charles-de-Fitte, Toulouse, Haute-Garonne |  

L'art a toujours consacré aux travaux agricoles une grande place. Rappelons, par exemple, les sculpteurs et les enlumineurs du Moyen Âge détaillant les labeurs des saisons, ou la grande mutation du XIXe siècle avec les peintres réalistes et naturalistes offrant des images quasi ethnographiques sur les moissonneurs, les bergères, les glaneuses… Images fortes de « l'ordre éternel des champs », elles seront surexploitées par la suite.

Le XXe siècle a connu un changement définitif : le paysan a disparu à partir des années 1960 pour devenir, minoritaire dans son village, un producteur agricole doté d'engins mécaniques et de produits chimiques. Service funèbre, quelques musées d'Arts et Traditions populaires ont été consacrés à ce monde perdu (mais, en 2024, la plupart de ces musées sont en caisses).

Comment les artistes d'aujourd'hui voient-ils ces nouveaux travailleurs de la terre ? En dehors des très nombreuses photographies (ou des vidéos) qui enregistrent hommes, femmes, animaux, paysages, travaux, les œuvres présentées sont le plus souvent conceptuelles et offrent davantage à l'intellect qu'à l'œil. Un tracteur en bois, des combinaisons de travail longuement zippées, des boîtes de « graines » deviennent autant de vedettes. Les bonheurs de l'œil sont plus nombreux par la suite : Gianfranco Baruchella, devenu paysan alternatif, a patiemment organisé un grand coffre magique, une ruche de signes diaphanes (Éros Sélabeille) ; un collectif féministe, le Nouveau Ministère de l'Agriculture, déroule un paysage fantasmé… De plus, hors des Abattoirs, on bat la campagne dans 11 autres lieux de la région.

 

« Artistes et paysans. Battre la campagne », Les Abattoirs, musée d'Art moderne et contemporain, 76, allées Charles-de-Fitte, Toulouse, Haute-Garonne, www.lesabattoirs.org