ÉDITIONS MIDI-PYRÉNÉENNES MIDI-PYRÉNÉES PATRIMOINE

Du 28 juin 2019 au 3 novembre 2019

Marquet, de port en port

Musée Paul-Valéry, 148, rue François-Desnoyer, Sète, Hérault, |  

Albert Marquet,
Venise. La voile
jaune, 1936, huile
sur toile,
achat de l’État, 1937,
Centre Pompidou,
Paris,
musée national
d’Art moderne /
Centre de création
industrielle.

Si l'on suit les souvenirs de son épouse, le port de Bordeaux a été pour Albert Marquet enfant « un refuge hors de la maison et de l'école », le lieu des découvertes, de la liberté et du bonheur. L'objet de l'exposition, les ports de la Méditerranée, correspond à un thème essentiel de l'artiste, traité avec constance tout au long d'une carrière irréprochable, depuis la première exposition aux Indépendants en 1901 aux dernières en 1946. Marquet (1875-1947), ancien élève de Gustave Moreau, fait partie du groupe des fauves (Matisse, Manguin, Camoin, Derain, Dufy, Van Dongen…), qui déclenche un scandale au Salon d'automne de 1905, en faisant rugir la couleur sur des formes simplifiées. 

L'artiste a beaucoup voyagé, mais la Méditerranée est son domaine privilégié, car il possède à Alger une seconde maison. Sa vision des ports évolue peu : Marquet n'est pas aussi violent que Vlaminck ou Derain. Il garde toujours une composition stable ; le lyrisme des accords colorés opère souvent dans des tons baissés. Ce qu'exprime le peintre, c'est le jeu entre le ciel et l'eau, quelques lignes de construction choisies qui suggèrent des quais, une profondeur que refuse la planéité de la toile, « une condensation des sensations », selon un mot de Matisse.

On se délectera des variations sur les grandes nappes de couleur, les rivages ouatés ou décolorés par la lumière, le jeu subtil des espaces-lumière et des espaces-couleur, ravivés parfois par une notation crue. On s'émerveillera des

dessins à l'encre de Chine, en particulier d'une belle série sétoise : un trait qui résume avec alacrité des motifs au japonisme évident, un foisonnement léger dans les grandes scènes. Marquet, que l'on voit comme un coloriste subtil, est à l'évidence un des grands dessinateurs de son temps.

« Marquet, la Méditerranée, d'une rive à l'autre », jusqu'au 3 novembre, musée Paul-Valéry, 148, rue François-Desnoyer, Sète, Hérault. Catalogue de l’exposition en vente ici.

 

Albert Marquet, Venise. La voile jaune, 1936, huile sur toile, achat de l'État, 1937, Centre Pompidou, Paris, musée national d'Art moderne / Centre de création industrielle.