ÉDITIONS MIDI-PYRÉNÉENNES MIDI-PYRÉNÉES PATRIMOINE

Actualités

Une Adoration des bergers restaurée

0 commentaire |  

Dans l'église Notre-Dame des Tables, à l'arrière du musée Fabre, a été raccrochée une toile du XVIIIe siècle restaurée qui représente l'Adoration des bergers. Classée au titre des Monuments historiques en 1911, l'œuvre non signée reprend les codes habituels de l'iconographie, mêlant de nombreuses références dans une réelle unité pleine d'allégresse.

Lire la suite

Le bon agneau des Pyrénées

0 commentaire |  ,

L'Union européenne a officiellement labélisé l'agneau des Pyrénées de l'IGP (indication géographique protégée) qui succède à l’actuelle IGP agneau de lait des Pyrénées. Cette appellation ainsi que la reconnaissance, depuis juin 2020, de la pratique de la transhumance comme patrimoine culturel immatériel en France sont considérés comme des atouts pour le monde pastoral et la mise en avant de ses produits et de ses savoir-faire.

Lire la suite

Statues-Menhirs, un art vieux de 5 000 ans

0 commentaire |  

A l’occasion de l’exposition « Statues-Menhirs. Miroirs de pierre du Néolithique », présentée du 7 octobre 2022 au 6 mars 2023 au musée Henri-Prades (Lattes, Hérault), la direction régionale des Affaires culturelles d'Occitanie édite, dans la collection « Duo », un petit volume (en ligne) en guise de catalogue. Il s'agit d'un excellent outil pédagogique. On y trouve une histoire de la société à la fin du néolithique, des focus sur les recherches récentes (jusqu'en Corse), les problèmes de la protection, un cadrage ethnologique et, bien entendu, un inventaire sommaire de ces monuments.

Lire la suite

23 août 1942. Mgr Saliège, une voix contre la déportation des juifs

 ,

#CeJourLà le 23 août 1942, une voix s’élève. Mgr Saliège, archevêque de Toulouse, fait lire par les prêtres de son diocèse une lettre pastorale s’indignant du sort infligé aux Juifs. « Ce cri dans le silence vichyssois a contribué́ à changer les choses », selon Patrick Cabanel, auteur d’un remarquable ouvrage publié dans la collection Cette année-là.

Lire la suite

En ouverture et clôture de Toulouse les Orgues

0 commentaire |  

Sur la chaîne YouTube du Festival international Toulouse les orgues, Yves Rechsteiner présente les concerts d'ouverture (5 octobre) et de clôture (16 octobre) de la nouvelle édition du festival. A noter, en prélude, les manifestations organisées du 9 au 11 septembre par l’association Jean Ribot des amis de l’orgue de Saint-Pons, à l’occasion des 250 ans de l’orgue de Saint-Pons de Thomières construit entre 1771 et 1772 par le facteur d'orgue lyonnais Jean-Baptiste Micot et son fils Jean-Baptiste.

Lire la suite

Alfred Pacquement, une vie au service de l’art

0 commentaire |  

Après une très brillante carrière parisienne (il a dirigé la galerie du Jeu de Paume, lÉcole des beaux-arts de Paris, le musée national d’Art moderne), Alfred Pacquement continue de travailler pour l’art vivant et son histoire : il est reconduit dans sa présidence de l’établissement public de coopération culturelle du musée Soulages à Rodez et dirige à Toulouse le conseil d’administration de la Fondation Bemberg.

Lire la suite

Une réussite industrielle, les céramiques de Fouque et Arnoux

 

Au courrier de la rédaction du magazine Le Patrimoine, le livre de Marie-Germaine Beaux-Laffon qui analyse les productions des Fouque et Arnoux où l’industrie, la technologie, le commerce et l’art ont partie liée. Un travail de longue haleine validé par une thèse, un livre (Presses universitaires du Midi) et une exposition au musée de Saint-Gaudens : un programme parfait de médiation de la recherche.

Lire la suite

Une charte pour la biodiversité de la Garonne

 

Le constat et la perspective d’étiages de plus en plus sévères et précoces, de l’augmentation de la température de l’eau et de la détonation de sa qualité, d’une rupture de la continuité écologique, la destruction et la fragmentation des habitats des espèces animales… une charte Garonne et confluences (CGC), non contraignante juridiquement, vient d’être publiée par la commission locale de l'eau (CLE) Vallée de la Garonne et le syndicat mixte d'études et d'aménagement de la Garonne (SMEAG) et doit désormais être signée par les acteurs de la Garonne afin de, restaurer, gérer et entretenir au mieux son lit, ses berges et ses confluences. Un document d’intentions qui s’ajoute à nombre de dispositifs législatifs et réglementaires. 

Lire la suite

Le Tarn, la poésie et l’enfance

0 commentaire |  

La conservation départementale des musées du Tarn organise un concours de poésie autour des « jeux d'enfants », qui sera récompensé par trois prix : Maurice de Guérin, pour les compositions en langue française, Louisa Paulin, pour les productions en langue occitane, et Eugénie de Guérin, le prix spécial du jury pour la traduction d'œuvres poétiques en français-occitan / occitan-français. La cérémonie de remise des prix aura lieu lors de la première édition du festival de la poésie contemporaine le samedi 24 septembre 2022 au Château-musée du Cayla. Les poèmes sont à envoyés avant le 31 août et le règlement du concours de poésie est disponible en téléchargement ici.

Lire la suite

Un musée pour aujourd'hui à Cahors

0 commentaire |  

Le musée Henri Martin a rouvert ses portes le 6 mai après plus de six ans de travaux qui lui ont permis de doubler les surfaces d'exposition et de mieux articuler les collections très diverses qu'il conserve. On trouve sans surprise un bel ensemble de pièces archéologiques, de la préhistoire au Moyen Âge, des peintures d'artistes du Quercy (avec une belle salle consacrée à Edmée Larnaudie), une collection étonnante (dessins et caricatures surtout) liée à la figure de Léon Gambetta, enfant de Cahors, la très rare statue océanienne du dieu Rongo et surtout une cinquantaine d'œuvres d'Henri Martin. Les nouveaux espaces permettent de présenter harmonieusement deux grands décors, une spécialité du peintre enfant chéri de la IIIe République, et d'analyser son évolution du symbolisme à une forme très savante de post-impressionnisme. Une réussite. Après une exposition inaugurale sur l'identité lotoise, « Le Lot, terre de refuge, de paix et de vignes », du 6 mai au 5 juillet, l'exposition suivante est consacrée à un haut personnage, la reine du Danemark,qui « entretient un lien fort avec le territoire lotois par son mariage, en 1967, avec le comte de Monpezat » et l'acquisition en 1975 du château de Cayx, une des sources d'inspiration de son œuvre.

Lire la suite

Du Loto du Patrimoine et de la vertu

0 commentaire |  

Le jeu d'argent a été longtemps considéré comme un dérèglement social ; c'est pourquoi l'État a trouvé légitime de le taxer. Il nous faut pousser nos lecteurs à jouer au Loto du patrimoine, car ils peuvent gagner, peut-être, et sûrement contribuer à la restauration d'un bâtiment significatif : l'intendance du jardin des Plantes de Montpellier, un des 13 sites d'Occitanie retenus par la Mission Bern. Le jardin, créé en 1593, est classé au titre des Monuments historiques. À une époque où l'herboristerie fournissait l'essentiel de la pharmacopée, il était un outil pédagogique de la prestigieuse faculté de médecine. L'intendant qui le dirigeait disposait d'une maison pour sa résidence et l'administration du jardin : 955 mètres carrés utiles dans un bâtiment sobre. Occupé depuis le XIXe siècle par le rectorat de l'académie, il a été abandonné dans un état pitoyable. La Ville veut déposer la candidature du jardin au patrimoine mondial de l'Unesco. Il faut donc, après la serre et l'orangerie, restaurer cette intendance pour la cohérence de l'ensemble et pour créer des espaces pédagogiques et d'exposition. Aux fonds de dotation d'une fondation d'entreprises, aux crédits des Monuments historiques, s'ajouteront les sommes du Loto.

Lire la suite

Le patrimoine et la loi ELAN en Ariège

0 commentaire |  

L'association Sites & Monuments et la presse parisienne (Le Canard enchainé, La Tribune de l'art, Le Parisien…) se sont vivement émues de la démolition d'une série d'immeubles bordant l'Ariège. Ces immeubles pour l'essentiel des XVIIe et XVIIIe siècles, dont un ancien moulin à encorbellement, n'avaient rien d'exceptionnel d'un point de vue architectural : des constructions « ordinaires », mais anciennes, qui faisaient valoir à l'arrière-plan des monuments historiques, l’abbatiale Saint-Volusien, le château de Foix. Ils ont été les victimes d'une disposition de la loi ELAN : celle-ci donne aux autorités locales le pouvoir de démolir malgré l'avis de l'architecte des Bâtiments de France à la suite d'un arrêté d'insalubrité ou de péril. Rien n'est plus simple que de mettre un immeuble en péril : il suffit de le laisser sans entretien, à vau l'eau. Selon La Dépêche du Midi, le ministère de la Culture admet que cette « disposition de la loi peut poser problème et mérite une forme d'évaluation ». 

Lire la suite